Qu'est-ce que la PACES ?

La PACES est la Première Année Commune aux Etudes de Santé : Médecine, Pharmacie, Odontologie et Maieutique. Elle se compose de 2 semestres

Qui sommes nous ?

Des étudiants de 2ème et 3ème année au service des PACES

Que proposons nous ?

Stage de Pré-rentrée

Seul service payant du tutorat (15€), le stage de pré-rentrée donne accès à 2 semaines de cours assurés par les tuteurs, du 21 août au 2 septembre 2017. Facultatif mais vivement conseillé, son but est de donner une base solide de connaissances et de méthodologie, en balayant une grande partie du programme du 1er semestre.

Séances

Les séances correspondent à des séries de QCM comportant des questions sur le cours, des exercices,… (comme au concours). Le but étant de réaliser une séance par thème de cours magistraux. Toutes ces séances sont écrites par les tuteurs et relues et corrigées par des enseignants.

Colles

Une Colle est une épreuve blanche ne concernant qu'une Unité d'Enseignement. Leur fréquence est hebdomadaire : chaque semaine, l'étudiant en PACES peut ainsi s'exercer dans une Unité d'Enseignement différente, dans laquelle il sera noté et classé. C'est un excellent entrainement au concours !

Concours blanc

Réalisé à trois semaines du concours, il permet de s’évaluer une dernière fois avant le jour-J. Une aide précieuse dans l’organisation des révisions de dernière minute ! Et en plus de manière représentative puisque par exemple, cette année, 1300 étudiants y ont participé.

Permanences

Chaque jour entre midi et deux, la salle tutorat de chacun des 3 sites est ouverte et permet aux étudiants de venir poser toutes leurs questions aux tuteurs et de récupérer leurs séances.

Parrainage

Chaque étudiant en PACES qui le demande, recevra les conseils précieux des étudiants d’années supérieures qui ont, eux aussi, vécu cette année éprouvante !

Quelques chiffres ...

2130 Inscrits au tutorat en 2017

272 Tuteurs en 2017

10 Années d'existence

600 Participants aux colles communes

1300 Participants au concours blanc

Les Sites

L'après PACES

  • Maieutique

    Profession médicale en pleine évolution, la maïeutique associe compétences, techniques et responsabilités dans le champ de la physiologie gynécologique, obstétricale, et pédiatrique. Tout comme la filière médecine, le premier cycle (2ème et 3ème année) de la formation de sage-femme est centré sur l’apprentissage de la physiologie et sur la multiplication des stages en milieu libéral et hospitalier. Le deuxième cycle (4ème et 5ème) est quant à lui axé sur l’apprentissage de la pathologie permettant d’exercer un rôle primordial dans la prévention, toujours en laissant une place importante aux stages. La formation se termine ainsi par un stage de 6 mois à la maternité choisie et par la rédaction et la soutenance du mémoire commencé dès la 3ème année. Parallèlement à cette formation, des masters, des DU (diplômes universitaires) et DIU (diplômes inter-universitaires), permettent d’élargir les compétences ; un doctorat en maïeutique est même en préparation.
  • Médecine

    La filière médecine est une formation qui dure au minimum 9 ans. Les 2 premiers cycles (6 ans) sont communs à toutes les spécialités, et le 3ème cycle est ce qu’on appelle l’internat. Le premier cycle est constitué de la 2ème et de la 3ème année. Dès la 2ème année, des stages d’initiation aux soins infirmiers et de sémiologie permettent une première approche de l’hôpital pendant que les cours sont axés sur la physiologie. Par la suite, c’est lors de la 3ème année que commence l’externat (4ème année pour les autres facultés). L’étudiant sera en stage tous les matins et commencera parallèlement l’apprentissage des cours des ECN (Examen Classant National) tout en approfondissant celui de la physiologie. Le deuxième cycle est composé des 4ème, 5ème et 6ème année. L’apprentissage est exclusivement celui des cours relatifs aux ECN, complétés par des TD (travaux dirigés). Les stages et les gardes s’accumulent, permettant à l’étudiant d’assimiler ses connaissances à la clinique. Le troisième cycle est composé de l’internat. C’est après l’ECN que l’étudiant choisi sa spécialité. L’internat dure alors minimum 3 ans si l’étudiant choisi la médecine générale.
  • Odontologie

    Le cursus odontologie est fortement axé sur la pratique tout en y associant des connaissances appuyées. Durant le premier cycle (2ème et 3ème année), les nombreux TD (travaux dirigées) et TP (travaux pratiques) obligatoires permettent de compléter les CM (cours magistraux). Très manuels, les TP se déroulent en condition, permettant ainsi d’entrer directement dans le vif du sujet à travers l’utilisation de toutes les techniques du cabinet dentaire. C’est pendant le deuxième cycle (4ème et 5ème année) que commence l’externat en odontologie. En parallèle des cours, l’étudiant développera sa clinique en suivant des patients dans un centre de soin dentaire. Le troisième cycle court (6ème année) permet à l’étudiant de s’autonomiser presque totalement pendant la dernière année de sa formation, à la suite de laquelle il devra soutenir sa thèse d’exercice afin d’être diplômé. Par la suite, il lui sera possible de présenter l'internat qui permet l'accès à l'orthodontie, la chirurgie orale et la médecine buccale.
  • Pharmacie

    La filière pharmacie permet d’acquérir des connaissances approfondies sur un élément indispensable au domaine de la santé : la thérapeutique. Le premier cycle (2ème et 3ème années) aborde des disciplines théoriques et appliquées à la santé. Un stage en officine est alors obligatoire au cours de la 2ème année. Le deuxième cycle est constitué de la 4ème et 5ème années. La 4ème année est composée d’un premier semestre consacré au tronc commun et d’un second semestre, où l’étudiant entame sa spécialisation vers l’une des trois orientations: officine, industrie-recherche ou PHBMR (Pharmacie Hospitalière, Biologie Médicale, Recherche). Au cours de la 5ème année, appelée « hospitalo-universitaire », les étudiants passent la moitié de l’année à l’hôpital et l’autre moitié à l’université où ils suivent uniquement des cours spécialisés selon leurs choix d’orientation. Dès lors, l’étudiant a le choix entre un troisième cycle court ou long. Le troisième cycle court (6ème année) concerne l’orientation officine ou industrie-recherche. Cette dernière année se partage en six mois de cours et six mois de stage en officine ou en industrie. Le Diplôme d’État (DE) ainsi que le titre de Docteur pour les deux orientations sont délivrés à l’issue d’une soutenance de thèse d’exercice. Le troisième cycle long (l’internat) est une formation alternant cours et stages à plein temps à l’hôpital sur quatre ans, accessible sur concours à partir de la 5e année. A l’issue des quatre ans de formation, l’interne soutient une thèse pour obtenir un Diplôme d’Études Spécialisées (DES) qui ouvre les portes de la biologie médicale, de l’industrie pharmaceutique, du secteur public et de la pharmacie hospitalière.
  • Kinesithérapie

    Depuis l’année scolaire 2016-2017, la passerelle kinésithérapeute est intégrée totalement à la PACES. En effet, c’est désormais un passage obligatoire afin d’intégrer le cursus de kinésithérapeute. Cette formation professionnalisante dure 4 ans et alterne les périodes de cours théorique et de stage : les compétences sont acquises par le savoir et la pratique. En effet, l’étudiant devra acquérir durant son parcours des connaissances appuyées en anatomie, notamment musculo-squelettique et neuro musculaire, afin de pouvoir effectuer des gestes techniques de haute qualité. Après avoir acquis l’expérience des stratégies et des techniques thérapeutiques, l’étudiant diplômé pourra travailler en structure hospitalière, en clinique, en libéral, etc. Cette profession a un rôle indispensable dans la rééducation (traumatique, obstétricale) et joue un rôle clé dans le système de santé.
  • Réorientation / Passerelles

    Dans une démarche de réorientation, l’étudiant peut se diriger vers une autre filière lorsque la moyenne générale de son année de PACES est supérieure à 10/20. En effet, il est possible d’entrer directement en deuxième année de biologie, de droit, de psychologie, et beaucoup d’autres. De nombreuses informations sur ces options sont disponibles via le services du SCUIO-IP (service commun universitaire d’information, d’orientation et d’insertion professionnelle). Ce service a la volonté d’aider l’étudiant à trouver sa voie vers une autre filière qui lui correspondra au mieux afin de lui permettre un épanouissement scolaire.

Les tuteurs

Ils parlent de nous

image01

Des étudiants de Montpellier aident leurs cadets à préparer leur première année de fac. Et ça marche : le tutorat de Nîmes/Montpellier s'est vu décerner l'Agrément d'Or, reconnaissance nationale de la qualité du travail accompli.

Voir le Reportage

image01

Des tuteurs pour vaincre la peur.

Lire l'article

image01

"Le tutorat fait intervenir des élèves qui ont réussi et ont l’expérience du concours, et ce gratuitement

Lire l'article