La FAQ ( questions/réponses ) | La Fed’ : Fédération des tutorats santé ( PACES ) de l’Université Montpellier 1 ( UM1 )

Alors alors :

voie cutanée : les médicaments sont placés sur la peau et sont destinés à exercer soit une action locale (anti-inflammatoire, protectrice de la peau, etc.), soit une action générale après pénétration, sans effraction, à travers les différentes couches cellulaires constituant la barrière cutanée.

voie percutanée : pénétration de substances vers l’intérieur de l’organisme (action centrale) soit par l’intermédiaire des follicules pileux soit par l’intermédiaire d’une dissolution dans les liquides protido-lipidiques qui constituent les cellules de l’epiderme et du derme. (selon le livre que j’ai pris comme référence, cette pénétration percutanée appartient à la voie cutanée

voie intradermique (appartient à la voie parentérale): pour l’administration directement sous la surface de la peau, à la limite de l’épiderme et du derme–> par aiguille

voie sous cutanée / hypodermique (appartient à la voie parentérale): pour l’administration sous la peau, dans le tissu conjonctif (ventre, épaule, cuisse) –> par aiguille

– transcutanée = percutanée ?

– voie transdermique (appartient à la voie cutanée): les dispositifs transdermiques sont des préparations pharmaceutiques souples, de dimension variables, qui servent de support à une ou plusieurs substances actives. Placés sur la peau non lésée, ils sont destinés à libérer et diffuser une ou plusieurs substances actives dans la circulation générale après passage de la barrière cutanée

Donc c’est presque comme la passage percutané sauf que tu utilises une forme pharmaceutique particulière pour y arriver…

RÉFÉRENCE : Médicaments et autre produits de santé, Pass’Santé — Elsevier Masson —

— Tuteur qualifié en UE 6 et MAPS sur le site de Médecine Montpellier —