La FAQ ( questions/réponses ) | La Fed’ : Fédération des tutorats santé ( PACES ) de l’Université Montpellier 1 ( UM1 )

Bonjour =)

C’est là que le “petite ambiguïté” prend tout son sens au début de la phrase oeil

Suite au cours de Mr Lehmann vous avez appris que certaines liaisons ne se faisaient pas n’importe comment : elles nécessitent certaines conditions et ne se font pas n’importe où (lien

Le rapport avec le cours de Mr Brouillet sont les liaisons O-Osidiques et N-osidiques.
Par ces liaisons il faut comprendre “une liaison permettant de rajouter un sucre sur un O” et “une liaison permettant de rajouter un sucre sur un N”.

Théoriquement les liaisons O-osidiques peuvent donc se faire sur des acides aminés ayant un oxygène potentiellement disponible sur leur chaîne latérale : sérine (S), thréonine (T), tyrosine (Y)

PARADOXALEMENT Mr Brouillet nous a dit en réunion qu’il considérait cette année que les liaisons O-osidiques ne pouvaient pas se faire sur des résidus tyrosine (Y), ALORS que la glycogenogenèse fait justement une liaison O-osidique sur une tyrosine (Y).

Il l’a supprimé de la version de son cours de cette année (pas la glycogenogenese sur une tyrosine, mais la possibilité de liaison O-osidique sur Y) mais a dû vous passer la vidéo de l’an dernier, donc il le dit encore.

Ça n’a pas de sens et est hyper ambigu, je suis bien d’accord confus

Maxime Maurey
Tuteur stagiaire en UE1 (TSN)